"Je ne prétends pas tout savoir, j'apprends" : la prise de parole déculpabilisante de Billie Eilish sur le climat

Axelle/Bauer-Griffin

Elle a beau être une star internationale, Billie Eilish n’en est pas moins une femme de 21 ans. Comme beaucoup de personnes de son âge, la chanteuse américaine est préoccupée par l’avenir de la planète. Invitée dans l’édition de janvier du Vogue US, Billie Eilish a décidé de répondre à l’appel à la condition de pouvoir mettre des activistes du climat en avant avec elle. C’est donc en compagnie de huit militant·es que la chanteuse a répondu aux questions du magazine. Entre une créatrice de vêtements recyclés ou une figure des grèves pour le climat aux Etats-Unis, elle s’est confiée sur ses inquiétudes et les actions qu’elle tente de mettre en place pour “changer le monde”. Mais pas question de culpabiliser son entourage et ses fans. D’ailleurs, Billie Eilish l’admet volontiers : “Je ne prétends pas tout savoir, j’apprends.”

“J’essaie de ne pas balancer trop de choses à la figure des gens sur le climat, parce que parfois, ça dessert la cause, ça ennuie tout le monde, donc plutôt que de dire aux gens ce qu’ils doivent faire, j’explique pourquoi moi, je fais telle ou telle chose”, explique-t-elle. Malgré sa célébrité, Billie Eilish voudrait pouvoir agir sans avoir à le crier sur tous les toits. Dans un monde idéal, pense-t-elle, elle serait irréprochable. “Je ne devrais pas créer de nouveaux produits de consommation. Je ne devrais rien vendre. C’est ajouter des choses dans le circuit qui finira à la décharge. Je le sais. Mais personne ne va arrêter de se vêtir. Personne ne va arrêter (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

“Je suis japonaise” : pourquoi Gwen Stefani est-elle accusée d’appropriation culturelle ?
Noah Schnapp (Stranger Things) fait son coming out : “Je ressemble plus à Will que je ne le pensais”
Les acteurs du film Roméo et Juliette de 1968 portent plainte contre Paramount pour "exploitation sexuelle"
Lena Dunham dénonce la pression toxique liée à la nouvelle année : "J'en ai tellement marre d'essayer"
"N'ayez pas honte" : sobre depuis près de 50 ans, Anthony Hopkins s'adresse à ses fans souffrant d'addictions