"Je ne vends plus que ça !" : la série "Le Jeu de la Dame" dope les ventes de jeux d'échecs

·2 min de lecture

À la surprise générale, les jeux d'échecs s'invitent sur les listes au Père Noël. Le confinement avait déjà poussé certains Français à ressortir leurs plateaux. Mais c'est véritablement la diffusion de la série Netflix "Le Jeu de la Dame" qui a remis au goût du jour les échecs. À en croire la hausse soudaine des ventes, les Français succombent à la mode.

C'est une preuve supplémentaire de l'importance et de l'influence de Netflix dans la vie de beaucoup de gens : depuis la diffusion fin octobre du Jeu de la Dame, une mini-série centrée sur le monde des échecs, ce jeu millénaire connaît un succès inédit. Au point que les plateaux à damier concurrencent les dernières consoles de jeux vidéo sur les listes de Noël. À trois semaines des fêtes, les magasins spécialisés et les grandes enseignes sont dévalisées et les fournisseurs de pièces peinent à suivre le rythme des commandes.

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

"Je n'avais jamais vu un tel engouement pour les échecs"

"Là, ce sont mes tiroirs où je stocke les jeux d'échecs. Vide, vide, vide… Là, il m'en reste quatre grands plateaux. Vide, vide… Acajou, terminé, palissandre, terminé…". Arthur Ménez n’en revient pas. Gérant de la boutique de jeux de société Rouge et Noir, dans le sixième arrondissement de Paris, il vend en ce moment dix fois plus de jeux d’échecs qu’en temps normal. À trois semaines de Noël, le magasin ne désemplit pas. "C'est une folie. Je ne vends plus que ça ! Le magasin existe depuis 1977. Je n'avais jamais vu un tel engouement pour un seul jeu comme ça, pareil pour ma mère qui tenait la boutique avant moi", raconte le gérant.

Pourtant, Arthur Ménez pensait être prêt pour Noël. "On en vend toujours un peu plus à cette période, un beau plateau c'est toujours un beau cadeau. J'avais déjà passé plus de commandes parce qu'il y avait déjà l...Lire la suite sur Europe1

Ce contenu peut également vous intéresser :