"Je ne veux pas avoir l’air de pleurnicher" : Roselyne Bachelot évoque le salaire des ministres

CEDRIC PERRIN / BESTIMAGE

C'est une bonne situation ça, ministre ? En promotion pour son livre 682 jours (éditions Plon), Roselyne Bachelot a apporté des éléments de réponse dans les colonnes du Parisien, jeudi 5 janvier 2023. Interrogée sur le salaire de ses ex-collègues du gouvernement, la chroniqueuse de BFMTV a évoqué les différences de traitement avec les rémunérations de certains hauts fonctionnaires ou dirigeants d'organismes publics. "8.000 euros net. Bien sûr, c’est très bien et je l’ai fait volontiers, je ne veux pas avoir l’air de pleurnicher, mais ça explique qu’on ait du mal à recruter par rapport à ce que les pressentis peuvent gagner en dirigeant de grandes institutions", a répondu l'ancienne ministre de la Culture, affirmant que de potentielles recrues préféreraient "ne pas rentrer au gouvernement" pour privilégier des postes plus rémunérateurs. Et d'ajouter : "Le ministre de la Culture ne gagne pas le salaire du directeur de l’Opéra de Paris. Ce n’était pas du tout un problème pour moi, mais ça peut l’être pour certains."

La rémunération des ministres et du président de la République est publique. La Première ministre Élisabeth Borne touche 15.204 euros par mois. Les membres de son gouvernement gagnent un peu plus de 10.000 euros brut par mois, contre 14.200 euros avant la réforme du quinquennat de François Hollande en 2012. De son côté, la fonction d'Emmanuel Macron à l'Élysée lui rapporte environ 15.200 euros par mois. Si ces salaires peuvent paraître attractifs pour le grand public, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite