Nelly Kaplan, cinéaste et écrivaine, est décédée

Jean-Baptiste Morain, Rose Baldous
·1 min de lecture
(FRANCOIS GUILLOT / AFP)
(FRANCOIS GUILLOT / AFP)

Nelly Kaplan est décédée ce jeudi 12 novembre à l'âge de 89 ans dans un hôpital de Genève, a annoncé l’AFP. Elle avait accompagné là-bas son compagnon, l’acteur et producteur Claude Makowski, mort en août dernier de la maladie de Parkinson, et était depuis en maison de repos où elle a contracté le Covid-19.

Née dans une famille d'origine juive russe, Nelly Kaplan arrive en France de sa Buenos Aires natale à l'âge de 22 ans, par amour pour la poésie. Passionnée de cinéma depuis l'enfance, elle décroche une lettre d'introduction du directeur de la Cinémathèque argentine qu'elle emporte dans ses bagages. Grâce à cela, elle est accueillie par Henri Langlois à la Cinémathèque, à Paris. Ce dernier lui présente Abel Gance, dont elle est l'assistante pendant une dizaine d'années, et aussi l'actrice, le temps de quelques films. Elle écrit également un essai sur son œuvre.

Grande amie des surréalistes de l'après-guerre (elle fréquente ses pères tutélaires, Philippe Soupault et André Breton), elle publie également, sous le pseudonyme de Belen, le roman Mémoires d’une liseuse de draps en 1974. Ses écrits érotiques sont tous censurés et interdits de diffusion.

>> A lire aussi :

Lire la suite sur lesinrocks.com