"Ce n'est pas contre l'Islam" : le film pakistanais Joyland, en lice pour les Oscars, interdit de diffusion nationale

Stephane Cardinale - Corbis / Contributeur

La pression de représentants politiques extrémistes. En mai dernier, le Festival de Cannes accueillait pour la première fois un film pakistanais en sélection officielle. Ce film, c’est Joyland, racontant l’histoire d’un jeune homme, interprété par Ali Junejo, issu d’une famille traditionnelle qui tombe sous le charme d’une danseuse de cabaret transgenre, jouée par Alina Khan.

À Cannes, Joyland a non seulement reçu une standing ovation de la part du public, mais également les prix de Queer Palm et celui du jury dans la catégorie "Un certain regard". Le film a également été choisi pour représenter le Pakistan aux Oscars dans la catégorie du "Meilleur film international". Malheureusement, dans son pays, le film de Saim Sadiq n’a pas reçu le même accueil. Alors qu’il s’apprêtait à sortir dans les salles, le gouvernement pakistanais a annoncé le 12 novembre interdire sa diffusion. Ce qui pourrait remettre en cause sa participation aux Oscars.

En cause, des plaintes reçues par le ministère de l’Information relatives à des éléments “hautement répréhensibles qui ne sont pas conformes aux valeurs sociales et aux normes morales” de la société pakistanaise. Une censure qui avait été défendue avec force par certains membres du parti islamiste Jamaat-e-Islami, ces derniers qualifiant le film de "répugnant" et de "terrorisme culturel".

Face à l’interdiction, l’actrice transgenre Alina Khan a exprimé sa tristesse. “Ce n’est pas contre l’Islam et je ne comprends pas pourquoi l’Islam peut se sentir (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

"J’ai vécu le crâne rasé" : l’actrice Golshifteh Farahani se confie sur son enfance difficile en Iran
“Accepter ma propre beauté” : le rôle de Letitia Wright dans Black Panther l'a aidée à se réconcilier avec ses cheveux
"J’ai fait plusieurs FIV" : Jennifer Aniston se livre sur son infertilité et son combat pour devenir mère
Kim Cattrall applaudit la représentativité de la série Sex and the City : “nous pouvons tous nous identifier"
“L’amour ne fait pas de maths” : Cher confirme être en couple avec un homme de 40 ans son cadet