"Ce n'est plus un joueur de football" : L'opinion tranchée de Daniel Riolo après le contrôlé positif à la testostérone de Paul Pogba

La carrière de Paul Pogba fait de nouveau face à un mur. Lundi, le champion du monde 2018, a été contrôlé positif à la testostérone, en marge d'un test effectué le 20 août dernier lors de la rencontre entre la Juventus et l'Udinese comptant pour la 1ere journée de Serie A. Par conséquent, l'Agence italienne antidopage a suspendu provisoirement le Français en déclarant dans un communiqué : "Le Tribunal national antidopage informe que conformément à la recommandation du procureur national antidopage, il a prononcé la suspension à titre provisoire de Paul Labile Pogba." Le Français risque jusqu'à 4 ans de suspension dans le cas où son contrôle positif serait ou non avéré lors de la contre-expertise.

Ce lundi 11 septembre, Daniel Riolo s'est exprimé dans l' After Foot sur le cas Paul Pogba. Pour le chroniqueur de RMC, la carrière du milieu de terrain est sur la pente descendante depuis bien longtemps : "La situation d'échec est là. Pogba en club, on n'a plus trop de souvenirs de lui, même à l'époque Manchester United. On peut dire que la dernière fois qu'on l'a vu jouer au foot, c'est à l'Euro 2021 où il avait été remis sur pied par le staff des Bleus. Si on fouille bien avant, des saisons complètes, il n'y en avait pas. À Manchester (2016-2022), c'était toujours morcelé. Il faut pratiquement remonter au premier passage à la Juventus (2012-2016) pour retrouver de belles saisons complètes."

À lire également

"Comment on peut dire un truc pareil ?" : Le tennisman français Corentin Moutet s'en prend à TiboInshape après ses propos sur le dopage dans le sport

"L'impression globale était quand même que sa carrière en club ne valait plus grand-chose eu égard à son statut, son salaire et le transfert dont il a pu être l'objet", poursuit Daniel Riolo, avant d'évoquer la fragilité de Paul Pogba, qui a manqué 93 matchs à cause de ses blessures depuis la saison 2020/2021. À cela s'ajoutent Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi