Never Let Me Go : le film avec Keira Knightley aura bientôt une seconde vie

Sorti en France en 2011, le film dramatique « Never Let Me Go » s’inspirait d’un bestseller écrit par l’auteur britannique Kazuo Ishiguro, avec Keira Knightley, Carey Mulligan et Andrew Garfield au casting. Une série basée sur le même ouvrage est en cours de développement.

FX développe une série adaptée du film « Never Let Me Go », révèle « Deadline ». L’écriture a été confiée à Melissa Iqbal, à l’origine de « The Nevers », série HBO lancée en 2021. Aucune autre information n’a été donnée pour le moment. Le film original se déroulant en trois parties bien distinctes, on imagine qu’une adaptation sous la forme d’épisodes pourrait tout à fait être possible, et convenir parfaitement au récit.

Un film porté par un beau trio

Sorti dans les salles britanniques en 2010, et un an plus tard en France, « Never Let Me Go », réalisé par Mark Romanek, mettait en scène un incroyable trio d’acteurs·rices : Keira Knightley, Carey Mulligan et Andrew Garfield dans une histoire allant des années 60 jusqu’aux années 90.

Enfants, leurs trois personnages, Ruth, Kathy et Tommy grandissent à Hailsham, un pensionnat perdu dans la campagne anglaise où ils n’ont aucun contact avec le monde extérieur. En plus de subir une éducation stricte, ils se voient répéter à longueur de journée à quel point ils sont spéciaux. C’est à l’adolescence, en découvrant le monde extérieur, que les trois comprennent qu’ils n’ont pas connu la même jeunesse que tout le monde. Ils découvrent alors un secret qui bouleverse leurs existences à jamais.

Derrière cette histoire naissent aussi des idylles amoureuses entre les personnages qui affrontent, au fil des années, des nouvelles étapes difficiles de la vie...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles