Tout sur le "nez de grossesse", cette transformation physique étonnante qui touche certaines femmes enceintes

globalmoments

La grossesse est une période de grands bouleversements physiques pour les femmes, et certains sont plus difficiles à vivre que d'autres. Le corps se transforme et s'arrondit, faisant naître des vergetures ici et là, la poitrine gonfle et devient douloureuse, le visage se pare parfois de taches brunes ou grisâtres, appelées "masque de grossesse"… Mais un autre symptôme, bien plus rare et étonnant, fait désormais beaucoup parler de lui sur les réseaux sociaux, et en particulier sur TikTok : le "nez de grossesse", ou "pregnancy nose". On vous explique de quoi il s'agit.

Sur la plateforme chinoise, des vidéos devenues virales montrent de futures mères de famille avant et pendant leur grossesse. Toutes ont un point en commun : leur nez est devenu visiblement plus gros, et parfois plus rouge, lorsqu'elles étaient enceinte. Devant ce changement physique inattendu et parfois impressionnant, de nombreux internautes ont pris peur. "J'ai déjà un gros nez alors si il gonfle quand je suis enceinte, je ne sais pas à quoi je vais ressembler", écrit notamment une utilisatrice TikTok. "Oh mon Dieu, mais pourquoi personne n'en parle ?", s'interroge une autre.

Mais doit-on s'alarmer de cette transformation ? Et surtout, est-elle irréversible ? Interrogée dans les colonnes du média NBC News, le Dr Shannon M. Clark, gynécologue et spécialiste en médecine fœto-maternelle, se veut plutôt rassurante. "Il y a des changements physiologiques typiques de la grossesse qui se produisent chez tout le monde, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le pénis bionique, la solution miracle aux troubles de l’érection ?
Selon plusieurs études, les hommes célibataires seraient bien moins portés sur l'hygiène que les femmes
Qu'est-ce que la glossophobie, cette peur qui nous paralyse en public ?
Si vous présentez ce trait de personnalité, attention au burn-out prévient une étude
À Strasbourg, les femmes enceintes protégées contre les perturbateurs endocriniens, sur ordonnance