Nicola Coughlan, victime de grossophobie, recadre une journaliste sur Twitter

·1 min de lecture

Dimanche soir, c'est depuis chez elle que Nicola Coughlan a assisté aux Golden Globes. Et comme beaucoup, elle a fait comme si : elle s'est mise sur son 31. Sur Instagram, l'interprète de Penelope Featherington dans La chronique des Bridgerton a posté des photos de son look de soirée, une robe en tulle jaune Molly Goddard associée à un cardigan noir. Une tenue largement saluée sauf par Amanda Richards, une journaliste qui vient de lancer un podcast, The Big Calf, et qui se présente comme "une ancienne enfant grosse et actuellement adulte grosse".

Nicola Coughlan victime de grossophobie

Cette dernière a tweeté ce commentaire : "La grosse fille de La chronique des Bridgerton porte un cardigan noir aux Golden Globes, parce que peu importe à quel point vous êtes sexy et stylée, si vous êtes une fille grosse, il y aura toujours un cardigan noir que vous pensez porter, puis décidez de ne pas le porter, mais en fin de compte, vous le porterez quand même parce que vous vous sentez obligée."

Une critique que Nicola Coughlan n'a pas laissé passer, pour deux raisons. Elle lui a en effet répondu, "je trouve que le cardigan était parfait, Molly Goddard en a utilisés lors de défilés avec ses robes, voilà d'où m'est venue l'idée, et sinon, j'ai un nom." Car si il y a bien une chose que l'actrice irlandaise déteste, c'est qu'on la juge sur son physique.

Nicola Coughlan : "Mon corps ne me définit pas"

Nicola en a donc aussi profité pour rappeler qu'elle aimerait qu'on (...)

Lire la suite sur Grazia.fr

"Un, dos, tres" : que devient Miguel Ángel Muñoz, le sexy Roberto de la série culte espagnole ?
Angelina Jolie se débarrasse d'un cadeau de Brad Pitt et fait une belle affaire
Brianne Howey : 5 secrets à connaître sur la Georgia de la série de Netflix "Ginny & Georgia"
Brad Pitt et Jennifer Aniston : les plus belles photos d'un couple mythique qu'on a du mal à oublier
Sorcellerie et télé-réalité: comment une rumeur douteuse s’est-elle transformée en cyber harcèlement intolérable ?