Nicola Peltz se confie sur son mariage avec Brooklyn Beckham

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
©DNPhotography/ABACA
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Deux mois après son union, Nicola Peltz est revenue sur son mariage idyllique avec Brooklyn Beckham.

Le 9 avril dernier, Nicola Peltz et Brooklyn Beckham se sont dit « oui » dans la villa de famille de la mariée à Palm Beach, en Floride. Un mariage grandiose qui a coûté environ 3,5 millions d’euros. En couverture du magazine « Tatler », du mois d’août, la jeune femme de 27 ans s’est confiée sur cette journée magique. Si un tel événement peut engendrer beaucoup de stress, Nicola Peltz a su garder son calme car elle était sûre de son choix.

Lire aussi >> Enfant star : Brooklyn Beckham, la relève du clan Beckham

« Je vais épouser mon meilleur ami »

« J’ai passé la meilleure des journées, a-t-elle confié au magazine. Je n’arrêtais pas de penser : ''Je vais épouser mon meilleur ami'', et c’est tout ce qui compte. » Pour célébrer leur union, le couple avait convié leur famille mais aussi de nombreuses personnalités comme Eva Longoria ou encore les sœurs Venus et Serena Williams. Nicola Peltz a d’ailleurs révélé que les joueuses de tennis avaient été invitées « par hasard » par la mère de la mariée. « Elle a croisé Venus et Serena lors d’un événement et m’a dit : ''Je les ai invités si elles veulent venir'', a-t-elle expliqué. C’est tellement incroyable – ces femmes sont les icônes les plus belles et les plus réussies de tous les temps. »

Big screen success, A-list connections and a glamorous new surname, @nicolaannepeltz is Tatler’s August issue cover star, radiant in @MichaelKors. @Ellie_Austin_

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles