Nicolas Bedos : son film vivement critiqué

Jean-Marc Lhomer / Bestimage

Depuis mardi 1er novembre, les spectateurs peuvent se rendre à la projection de "Mascarade", quatrième film du réalisateur Nicolas Bedos, après le très apprécié Monsieur et Madame Adelman, ou le succès La belle époque. Une nouvelle fois, le film promettait d'aborder les questions chères au réalisateur : la déliquescence de l'amour, le temps, le luxe. Et c'est peu dire s'il était vivement attendu. La présence d'acteurs phares tels qu’Isabelle Adjani, Pierre Niney, François Cluzet et Emmanuelle Devos ou encore de Marine Vatch campant le rôle d'une courtisane moderne, aiguisait l'impatience des spectateurs, tout comme le décor Cannois idyllique qu'on devinait ensoleillé et glamour. Mais malgré la promesse d'une histoire divertissante, le film a déclenché de vives critiques comme le résume Le Figaro mercredi 2 novembre 2022.

Car il met aussi en scène "du fric, du cul, du fric, du cul, du cul, du fric, et pour maquiller tout ça, un beau liant de considérations philosophiques fumeuses, par exemple sur le fric", dépeint le média Les Inrocks dans une virulente critique qui dénonce "la vision désastreuse" du réalisateur, "dont l’imaginaire semble désormais se durcir, se calcifier du côté de quelque chose de très glauque et acrimonieux". Poursuivant dans cette lignée, nombre des journaux étrillent le film, qualifié par exemple de comédie "détestable et vulgaire" par le Parisien, qui ne renie cependant pas la beauté de Marine Vatch dans les lumières scintillantes de la Côte d'Azur. En (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite