Comment Hulot a fait naître la passion d'Arnaud Ducret pour la comédie

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

L'humour n'est pas a priori la première vocation qu'inspire Nicolas Hulot. L'ancien présentateur télé, devenu ensuite ministre de l'Écologie, a pourtant bien faire naître le goût d'Arnaud Ducret pour l'imitation, ainsi que son envie de faire rire les autres, alors qu'il était encore enfant. C'est ce qu'explique le comédien samedi sur Europe 1, à l'occasion de son invitation dans l'émission d'Isabelle Morizet Il n'y a pas qu'une vie dans la vie. Un jour, mon père m'a vu sortir de sous la table, où j'étais en train de regarder Ushuaïa à la télé, j'adorais cette émission qui passait le samedi soir", se souvient-il.

>> Retrouvez les émissions d'Isabelle Morizet tous les week-ends de 13h à 14h sur Europe 1 ainsi qu’en podcast et en replay ici

"Toute la famille regardait Ushuaïa. Je vois Nicolas Hulot, je l'écoute avec son micro qui grésille", raconte le comédien. "Et je commence à l'imiter." Une imitation qu'il reproduit au micro d'Isabelle Morizet. Et cette première imitation fait son petit effet. "Mon père me regarde et il a un fou rire. Toute la famille se marre", explique Arnaud Ducret. "Après ça, mon père me demandait souvent de faire Nicolas Hulot. Comme je demande aujourd'hui à mon fils de m'imiter en train de danser."

"C'est ça que je veux vivre, je veux aller à Paris"

C'est ensuite une autre chaîne télé qui a continué de nourrir cette passion naissante d'Arnaud Ducret pour l'humour. "Je suis totalement biberonné à l'esprit. J'adorais Nulle Part Ailleurs, on regardai...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles