Nicolas Hulot : objectif 2022 ?

Ava Diamshidi

En lançant un grand appel au changement, l'ex-ministre signe son retour dans les médias et sur le terrain des idées. Objectif 2022 ?

Son come-back n'est pas passé inaperçu. Près de deux ans après sa démission fracassante en direct sur les ondes de France Inter, Nicolas Hulot a entamé une grande offensive médiatique dans le sillage du déconfinement. « C'est qu'il y a urgence », s'alarme l'ex-ministre de la Transition écologique. Le voilà lançant un appel à créer une « conférence » pour réfléchir au monde post-apocalypse coronavirale. Avec quinze propositions à court terme, façon dix commandements, et une tribune de « 100 principes pour un nouveau monde. » Pêle-mêle : « débattre du revenu universel », « verser une prime exceptionnelle de solidarité de 250 euros par mois et par personne aux ménages les plus en difficulté », « revaloriser le montant du RSA », « imposer une conditionnalité écologique et sociale à l'octroi d'aides publiques aux grandes entreprises », « prendre soin et réparer la planète ». Avant de s'exprimer en public, le président de la fondation qui porte son nom a tout de même pris la peine de prévenir son ancien patron, Emmanuel Macron, ainsi que celle qui lui a succédé à l'hôtel de Roquelaure. Des initiatives accueillies « avec bienveillance », « d'un bon œil », assure l'entourage de la ministre Élisabeth Borne. « Nicolas Hulot est un grand mobilisateur, un éveilleur de consciences, loue un de ses collaborateurs. Pour le reste, le rôle de la ministre est d'être dans l'action. » L'action, pas la parole… Ses multiples...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi