• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Nicolas Hulot : pourquoi la plainte pour viol a été classée en 2008 sans qu'aucune poursuite ne soit engagée

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Début février 2018, sous couvert d'anonymat, une femme décide d'accorder un entretien au magazine Ebdo. La mère de famille, qui tient à ce qu'on ne révèle pas son identité, explique ainsi avoir été abusée par Nicolas Hulot, dans sa villa en Corse, à l'été 1997. À l'époque, elle n'a que 20 ans et débute sa vie professionnelle. Nicolas Hulot, lui, est à cette période le très populaire présentateur de l'émission Ushuaïa et sa fondation vient d'être reconnue d'utilité publique. Elle raconte également avoir poussé la porte d’une gendarmerie des Landes en 2018 pour porter plainte. Mais les faits sont déclarés prescrits et il est donc impossible de poursuivre Nicolas Hulot. Elle assure alors au média : "J'ai fait ce que je devais faire au moment où je l'ai fait […] Mon but n'était pas de le faire juger, mais de le mettre devant sa conscience".

De son côté, la veille de la parution de l’article soit le 8 février 2018, Nicolas Hulot, alors ministre de la Transition écologique, accorde une interview à Jean-Jacques Bourdin, sur RMC. Face au journaliste, il nie les faits et évoque "un cauchemar" pour lui et sa famille. Il reçoit, entre autres, un soutien immédiat de la part du Premier ministre, Édouard Philippe ainsi que de Marlène Schiappa, alors secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes. Et, suite à cette prise de parole de Nicolas Hulot, Pascale Mitterrand, petite fille de François Mitterrand, confirme le vendredi 9 février qu'elle est l'auteure de la plainte (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles