Nicolas Sarkozy, 66 ans et déjà vacciné contre le Covid-19 ? Oliver Véran répond à la polémique

·2 min de lecture

Nicolas Sarkozy a-t-il vraiment été vacciné contre le Covid-19 ? "L’ancien chef de l’Etat, âgé de 66 ans, a reçu l'injection par un médecin de l’hôpital militaire de Percy, à Clamart (Hauts-de-Seine), sur prescription d’un médecin de ville", a annoncé Franceinfo, le jeudi 18 février 2021. Une information provenant "de source militaire" qui a soulevé une vague d'indignation sur les réseaux sociaux. Et pour cause. La France n’ayant reçu que les premières doses du remède pour lutter contre la pandémie, celui-ci est administré en priorité aux personnes de plus de 75 ans et présentant des pathologies à haut risque. De là à dire que le compagnon de Carla Bruni a eu un passe-droit, il n’y a qu’un pas.

"Pourrait-on savoir à quel titre Nicolas Sarkozy a bénéficié d’une vaccination à 66 ans ?", "Quel est le nom du médecin qui a osé le vacciner ? Qui est ce médecin qui fait des passe-droits sur certaines personnes ? Est-ce que l'ancien Président a donné un billet au médecin pour passer devant les personnes âgées ?", "Nicolas Sarkozy s'offusquer d'une gestion de crise du Covid-19 sur laquelle il y aurait beaucoup à redire, mais se fait vacciner à 66 ans, le vaccin pourtant réservé aux professionnel·le·s de santé et de 75 ans. L'inégalité sanitaire incarnée" ou encore "Sarko et l’art de l’incruste, on connaît !" et "Encore un passe-droit ! Ni médecin, ni prioritaire. Encore une honte pour la France ces nantis qui passent devant tout le monde. Nicolas Sarkozy a reçu une première dose de Vaccin", peut-on lire parmi les nombreuses réactions des internautes sur Twitter.

Ces derniers ne sont pas les seuls à avoir réagi. Chroniqueuse dans Les Grandes Gueules, Barbara Lefebvre a lancé : "Il vient de prendre une dose de vaccin à un contribuable (…). Il va falloir qu'il justifie d'un bon dossier médical". Face à la polémique Olivier Véran a réagi. Lors d’une conférence de presse qui s’est tenue le 18 février, le ministre des Solidarités et de la Santé qui s'est fait vacciner pour donner l'exemple (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite