Nicolas Sarkozy condamné à un an de prison ferme

·1 min de lecture

Le tribunal correctionnel de Paris a rendu son verdict dans l'affaire Bygmalion. 

L'ancien Président français Nicolas Sarkozy a été condamné, jeudi 30 septembre, par le tribunal correctionnel de Paris à une peine d'un an de prison ferme pour financement illégal de sa campagne pour la présidentielle 2012. Ce jugement intervient dans l'affaire dite « Bygmalion ». Ses dépenses électorales étaient presque deux fois supérieures au plafond légal. L'ex-chef d'État, qui était absent de l'audience, avait « poursuivi l'organisation de meetings » alors qu'il avait été « averti par écrit du risque de dépassement » du plafond légal, a rapporté la présidente du tribunal. « Ce n'était pas sa première campagne, il avait une expérience de candidat. » L'avocat de Nicolas Sarkozy a annoncé que son client faisait appel de sa condamnation. 

La peine sera directement aménagée, a précisé le tribunal. Cette condamnation intervient sept mois après celle pour corruption dans l'affaire « des écoutes ». Nicolas Sarkozy était alors devenu le premier ancien président de la Ve République française à être condamné à de la prison ferme (trois ans dont un ferme). Il était poursuivi pour une tentative présumée de corruption d'un juge, et a fait appel de la décision.

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles