Nicolas Sarkozy "préfère" quand Laurent Wauquiez "parle que quand il se tait"

Un soutien qui ne manque pas de réserves. Nicolas Sarkozy a affiché son soutien à Laurent Wauquiez, qui s'est dit dimanche "prêt" à présenter sa candidature à la prochaine élection présidentielle, après plusieurs années où ses prises de parole se sont faites rares, dans l'attente du moment opportun pour faire part de ses ambitions.

Laurent Wauquiez "a été mon ministre pendant cinq ans. C'est un garçon très talentueux, avec qui j'ai des liens d'amitié, et je préfère quand il parle que quand il se tait", a expliqué l'ancien président de la République sur RTL.

"Je ne crois pas, pour prendre une image sportive (...), qu'on gagne Roland-Garros en jouant petits bras", a-t-il ajouté.

"Ce n'est pas moi qui ferait le leader"

Nicolas Sarkozy s'est toutefois garder de faire officiellement du président de la région Auvergne-Rhône-Alpes son poulain pour la prochaine course à l'Élysée: "J'ai dit tout le bien que je pensais de M. Gérald Darmanin, que j'aime beaucoup. Après, il y a un peloton, et on verra (...) celui qui va se détacher", a-t-il temporisé.

Et d'assurer:"ce n'est pas moi qui ferait le leader ou qui que ce soit d'autre (...). Le leader se construit dans la difficulté, il se construit seul, parce que si vous devez le protéger et lui prendre la main, ce n'est pas un leader".

Au cours de la campagne pour l'élection présidentielle 2022, Nicolas Sarkozy n'a jamais apporté son soutien à la candidate des Républicains, Valérie Pécresse, qui n'a finalement obtenu que 4,78% des suffrages.

Il a par la suite défendu un accord de gouvernement entre les partis de la majorité présidentielle et son parti, une posture qui n'a pas été du goût de certains dans son camps, à commencer par le président des LR, Éric Ciotti, fervent défenseur d'une candidature présidentielle de Laurent Wauquiez.

Article original publié sur BFMTV.com