• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Nicolas Sarkozy : cette série qu’il a adorée et qui l’a amené à rencontrer un espion

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Que ce soit pendant qu’il était Président ou après, Nicolas Sarkozy apprécie se détendre devant une bonne série. C’est même un "consommateur compulsif de séries", comme le dit le présentateur Mohamed Bouhafsi sur le plateau de C à Vous sur France 5, mardi 5 octobre 2021. L’ancien président de la République a particulièrement apprécié les Borgias, Breaking Bad… et aussi le Bureau des Légendes. "Alors moi j’ai vu les cinq saisons, et j’ai adoré cette série !" a-t-il affirmé sur le plateau, alors que le journaliste annonçait qu’il devrait y avoir une saison 6 en France. Et Nicolas Sarkozy a tellement apprécié la série qu’il est allé en parler directement à ceux qui travaillent à la DGSE, lors d’un repas. "Figurez-vous qu’après la deuxième saison, j’ai été invité à la DGSE, par le patron de l’époque. Je n’étais plus Président". Nicolas Sarkozy a ainsi pu parler avec un homme qui mène une vie semblable à celle des personnages de la série portée par Mathieu Kassovitz, papa d’une fille, et Sara Giraudeau…

"On a déjeuné avec un infiltré, quelqu’un qui a une vie comme celle de la série : sa femme ignore absolument ce qu’il fait. C’est un Monsieur qui n’a pas de gros muscles, mais qui a une vie à côté de sa vie, voilà", a-t-il raconté avec le sourire aux lèvres. Une rencontre qui semble l’avoir marquée : "On a déjeuné ensemble, avec le patron de la DGSE, j’ai passé la journée là-bas et c’était très intéressant, ce sont des gens tout à fait remarquables", assure-t-il. "Et ils ont apprécié (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles