Nicolas Sarkozy a-t-il vraiment appelé la police pour dénoncer une fête clandestine chez ses voisins ?

·1 min de lecture

Depuis l’instauration du couvre-feu, puis du troisième confinement, les fêtes et dîners clandestins foisonnent. Avocats, chefs d’entreprise, chefs cuisiniers, mais aussi ministres… Récemment, plusieurs personnalités se sont retrouvées au cœur de la polémique. C’est notamment le cas de Pierre-Jean Chalençon, propriétaire du palais Vivienne, qui a d’ailleurs été embarqué par la police suite aux accusations dont il a fait l’objet. Cette fois-ci, c’est au tour de Nicolas Sarkozy. Mais l’ancien président de la République ne se place pas du côté des organisateurs… plutôt des dénonciateurs ! Comme le révèlent nos confrères du Parisien, le mari de Carla Bruni a appelé la police pour alerter d’une fête clandestine organisée chez ses voisins, dans la nuit de mardi 13 à mercredi 14 avril 2021.

Une équipe de télévision avait organisé un tournage dans le logement voisin de son hôtel particulier du 16e arrondissement parisien, souvent loué en tant que studio d’enregistrement. Aux alentours de 23 heures, les forces de l’ordre débarquent et tombent sur un Nicolas Sarkozy “excédé”. Ce dernier aurait confirmé “la récurrence des nuisances sonores”, auxquelles il a lui-même tenté de mettre fin à plusieurs reprises. Une source policière précise à nos confrères qu’une personne a tout d’abord été verbalisée pour tapage nocturne. “Puis, Nicolas Sarkozy a remercié chacun des fonctionnaires, avant de les féliciter pour cette intervention en appuyant sur l’importance de la renouveler le plus souvent possible”, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite