Nicoletta raconte son drôle de premier petit boulot dans une maison de disques

·1 min de lecture

Elle nous confiait la semaine dernière comment elle truquait les tremplins Europe 1 avec des amis. Invitée de Ça fait du bien mardi, la chanteuse Nicoletta raconte cette fois, avec son célèbre franc-parler, son premier petit boulot au sein d'une maison de disques, avant qu'elle enregistre ses premières chansons. Une anecdote que l'on retrouve dans son livre Soul sister, 50 ans de carrière, où la chanteuse fait le récit des aventures qui ont jalonnées sa vie artistique.

>> Retrouvez toutes les émissions d'Anne Roumanoff en replay et en podcast ici

150 francs par sac de lettres

Employée de la maison de disques Barclay's, Nicoletta était chargée de répondre aux courriers des fans des chanteurs. "On m'amenait les sacs avec les lettres de fans dedans", se souvient-elle. "Je faisais le courrier de Nino Ferrer, le courrier de Franck Alamo, le courrier de Guy Marchand… de tous les artistes du catalogue de la maison de disques dans laquelle j'avais signé."

La future chanteuse star était alors payée 150 francs par sac de lettres traité. "Mais à l'époque, 150 francs, c'était de l'argent !"

>> LIRE AUSSI - Le portrait inattendu de… Nicoletta

La chanteuse signait alors des mots de réponse à la place des artistes. "J'écrivais 'Bons baisers de Franck Alamo', 'Toute mon amitié'... Je changeais un petit peu, selon les artistes", s'amuse Nicoletta. Elle signait aussi pour eux. "Je faisais des espèces de formes bizarres. Mais je faisais juste les signatures sur les photos, je ne répo...


Lire la suite sur Europe1