Niger : l'ambassadeur français ne va pas quitter Niamey, affirme Emmanuel Macron

En dépit des pressions exercées par l'armée ayant pris le contrôle du Niger au mois dernier, l'ambassadeur français restera dans le pays, a annoncé lundi Emmanuel Macron à l'ouverture de la 29e édition de la conférence des ambassadrices et des ambassadeurs. « Je pense que notre politique est la bonne. Elle repose sur le courage du président (Mohamed) Bazoum, sur l'engagement de notre ambassadeur sur le terrain qui reste malgré les pressions, malgré toutes les déclarations d'autorités illégitimes », a déclaré le président de la République.

La junte, au pouvoir depuis le 26 juillet, a ordonné vendredi le départ de l'ambassadeur de France à Niamey, Sylvain Itté. Dans un communiqué, les militaires putschistes ont indiqué lui donner quarante-huit heures pour quitter le Niger. Comme cela a été le cas pour les récents coups d'État au Burkina Faso et au Mali, cette prise de pouvoir militaire s'est déroulée dans un contexte marqué par une montée du sentiment anti-français. Certains habitants accusent Paris d'interférer dans les affaires du pays.

À lire aussi Niger : l’état-major français dément avoir demandé une autorisation de survol du territoire algérien

Depuis 2013, la France a mené deux opérations militaires dans la région du Sahel, baptisées Serval et Barkhane, dans le but d'aider les États de la région à lutter contre l'insurrection armée islamiste. Bien qu'elle ait retiré ses troupes du Mali depuis le coup d'État militaire de l'année dernière, l'Hexagone maintient...


Lire la suite sur LeJDD