Nike ferme ses bureaux une semaine pour la santé mentale de ses employés

·1 min de lecture
Nike ferme ses bureaux américains une semaine pour la santé mentale de ses employés (photo du 11 mars 2020 à New York)  (Photo: Mike Segar via Reuters)
Nike ferme ses bureaux américains une semaine pour la santé mentale de ses employés (photo du 11 mars 2020 à New York) (Photo: Mike Segar via Reuters)

CORONAVIRUS - Nike a décidé de permettre à ses employés qui travaillent à son siège américain de prendre une semaine pour “déstresser” face aux pressions diverses engendrées par le coronavirus.

En début de semaine, Matt Marrazzo, responsable du marketing mondial de la marque de vêtements de sport, a expliqué que les bureaux situés dans l’État de l’Oregon allaient être au ralenti jusqu’à vendredi et que les managers allaient proposer à leurs équipe de mettre le travail de côté pour donner la priorité à leur santé mentale.

“Prenez le temps de vous reposer, de déstresser, de passer du temps avec votre entourage. Ne travaillez pas. Pendant une année (ou deux) qui ne ressemble à aucune autre, prendre le temps de se reposer et de se remettre est primordial pour continuer à être efficace et en bonne santé”, écrit Marrazzo sur la plateforme LinkedIn.

“Tout le monde est humain”

Comme plusieurs autres entreprises américaines, le responsable dit reconnaître que “cette année a été dure” et qu’il est important de comprendre que “tout le monde est humain” et a traversé une période traumatisante.

Alors que le télétravail a pousser de nombreux employés du monde entier à travailler plus et voir la frontière entre temps professionnel et temps personnel s’effacer, Marrazzo assure que si la décision est bonne pour les affaires c’est parce qu’elle sera bénéfiques aux employés.

“Ce n’est pas juste ‘une semaine de vacances’, c’est reconnaître que nous savons donner la priorité à la santé mentale tout en faisant le travail qu’il y a à faire”, promet-il.

À voir également sur Le HuffPost: Au Texas, ce père se déshabille pour réclamer le masque obligatoire à l’école

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles