Noël : déco de table en résine

Le matériel1 pack de Résine Crystal Diamond (Cléopâtre)1 bouteille d’acrylique (Cléopâtre), coloris blanc nacré, vert nacré et or (le tout sur placedesloisirs.com) 6 gobelets jetables 6 bâtonnets en bois Cure-dents Cuillères à café jetables en plastique Moule à muffins en silicone (ou moule spécial résine) 1 flacon de paillettes fines dorées Quelques flocons imitation feuille d’or

1. Préparez la résine : dans un gobelet, versez 60 ml du flacon A de résine et 30 ml du flacon B (durcisseur). Mélangez soigneusement jusqu’à ce que la résine soit translucide. A part, préparez 2 gobelets ainsi : gobelet 1, mélangez 1 cc de peinture or + 3 cc de résine; gobelet 2, 1 cc de vert + 3 cc de résine.

2. Versez la résine restante dans 3 autres gobelets : gobelet 3, + 1 cc de blanc nacré; gobelet 4, + 1 cc de blanc nacré + 1 pointe de vert nacré (= vert pâle); gobelet 5, résine transparente. Versez dans chaque compartiment du moule 3 mm de résine en alternant : vert pâle, transparente et blanc.

3. A l’aide d’un cure-dents, déposez des fils de résine épaisse, verte et or. Marbrez les couleurs avec la pointe d’un cure-dents puis, parsemez de paillettes fines dorées, de fragments de feuilles d’or et de fils or ou vert. Terminez par une fine couche de résine transparente pour donner de la profondeur.

4. Laissez les palets de résine durcir à l’abri de la poussière 48 h puis démoulez-les et percez-les avec une vrille. Enfilez 15 cm de fin ruban doré ou de cordelière pour les suspendre dans un bouquet de branches et de feuillage d’eucalyptus, ou tout simplement dans le sapin de Noël.

Le centre de table minéral

Un grand bouquet de branches ou de feuillages et une douzaine de palets marbrés suspendus (7,5 cm et Ø 5,5 cm) et voilà une déco spectaculaire. L'astuce, choisissez un vase assorti à la couleur des palets.

Les ronds de serviettePour ces ronds de serviette-bracelets, fabriquez des palets de formes allongées (moules à pendentifs L 6,5 à 6,8 cm sur placedesloisirs.com) aux couleurs du lapis-lazuli,

(...) Cliquez ici pour voir la suite