Le Nobel de chimie attribué au trio américano-danois Meldal, Bertozzi et Sharpless

© BENOIT DOPPAGNE / BELGA / AFP

Ils ont ouvert deux nouveaux domaines de la chimie moderne: le prix Nobel de chimie 2022 a sacré mercredi le Danois Morten Meldal, l'Américaine Carolyn Bertozzi et son compatriote Barry Sharpless, qui réussit l'exploit rarissime de décrocher un deuxième Nobel. Le trio est récompensé "pour le développement de la +chimie click+ et de la chimie bioorthogonale", a annoncé le jury dans sa décision.

Barry Sharpless, 81 ans, est seulement la cinquième personne à décrocher deux fois un Nobel. Il avait déjà remporté le prix de chimie en 2001 pour ses découvertes sur la technique de catalyse asymétrique. Le chercheur américain basé en Californie et le Danois de 58 ans Morten Meldal, de l'université de Copenhague, sont sacrés pour leurs travaux pionniers en matière de "chimie clic", une nouvelle forme de combinaison de molécules.

Celle-ci est notamment utilisée pour développer des traitements pharmaceutiques, cartographier l'ADN ou créer de nouveaux matériaux. L'Américaine Carolyn Bertozzi, 55 ans, est elle sacrée pour l'invention de la chimie bioorthogonale, une réaction chimique décrite comme pouvant être initiée dans un organisme vivant, mais sans perturber ou changer sa nature chimique. Citée parmi les favoris cette année, ses découvertes ont notamment ouvert des voies pour améliorer l'efficacité des traitements contre le cancer.

En sciences, les comités du Nobel avaient ouvert le bal avec l'attribution lundi du prix Nobel de médecine ou de physiologie au Suédois Svante Pääbo, père ...


Lire la suite sur Europe1