La Noëlophobie ou la peur (pas toujours consciente) de fêter Noël

Katia Rimbert
Journaliste
La Noëlophobie ou la peur (pas toujours consciente) de fêter Noël

Vous connaissez certainement quelqu’un qui déteste Noël. Et c’est peut-être votre cas personnel. Mais si cela vous procure une véritable angoisse, vous pourriez bien être Noëlophobe. Oui, oui, ça existe. Et c’est bien plus sérieux que ça en a l’air.

Noël vous fout le bourdon ? Rien que d’imaginer devoir faire la course aux cadeaux dans des magasins bondés, ça vous donne des boutons ? Vous stressez à l’idée de passer cinq heures à table avec Tonton Roger que vous ne voyez jamais le reste de l’année ? Vous êtes peut-être atteint.e de “Noëlophobie”, également appelée “natalophobie”. On vous rassure, ce n’est pas une phobie comme les autres dans le sens où vous n’allez pas tout faire pour éviter le réveillon comme vous le feriez avec des araignées par exemple. Cette peur se traduit généralement par une profonde angoisse avant, pendant et après les fêtes.

La peur panique des cadeaux

Concrètement, les personnes qui en souffrent vont avoir énormément d’appréhension à l’idée de célébrer Noël, que cela ait une dimension religieuse ou non pour elles. En grande partie, à cause des cadeaux à offrir… Et à recevoir. En effet, les Noëlophobes ont très peur de ne pas être à la hauteur en offrant des présents à leurs proches et de culpabiliser. Ils sont aussi angoissés à l’idée de recevoir quelque chose qu’il ne va pas leur plaire et seront très gênés si ce qu’on leur a glissé sous le sapin coûte plus cher que ce qu’ils ont eux-même offert. Ils se disent que finalement, le fait d’être “obligé” de jouer les Père Noël, ça gâche un peu le plaisir d’avoir une vraie attention pour quelqu’un. Il n’ont pas tort.

Vous avez dit hypocrite ?

Ce sentiment de mal-être s’explique notamment par le fait que ces phobiques ne supportent pas l’hypocrisie qui gravite autour de cette célébration. Selon eux, il y a une vraie dissonance entre la société de consommation qui nous pousse toute l’année (et particulièrement en décembre) à acheter et la solitude que vivent ceux et celles qui passent Noël seul.e.s.

Il y a aussi un contraste assez insupportable entre le comportement des convives le 24 décembre au soir et leur attitude tout au long de l’année. Au réveillon, forcément, on enfile son plus beau sourire, on évite les sujets qui fâchent (“On avait dit pas la politique à table !”), on dit ce que mamie veut entendre, on dit “Merci papa” même si le cadeau de son daron est affreux, on finit son assiette alors qu’on en peut plus depuis le combo dinde-marrons-purée… Et tout ça n’est pas très honnête quand on y réfléchit, surtout si on ne se voit qu’à cette occasion.

De même, les personnes atteintes de cette phobie ne comprennent pas que le temps de Noël - qui est censé être plus calme, et centré sur le partage - soit englouti par la course effrénée pour remplir sa hotte et faire un repas Gargantuesque pour trente invités. Elles ont aussi beaucoup de mal avec la pression collective qui veut que tout soit parfait pour le jour J : un sapin magnifique, des jouets bien emballés, un dîner aux petits oignons, une décoration de table féerique… Et un sacré budget pour que tout le monde soit comblé.

Noël sous les cocotiers ?

Alors, on fait quoi ? Il y a plusieurs solutions selon les psychanalystes et psychologues. Pourquoi ne pas partir fêter Noël à l’autre bout du monde ou s’échapper quelques jours seul.e ou avec des ami.e.s qui ne peuvent pas être en famille ? Avez-vous pensé à passer le réveillon dans une salle de spectacle, au cinéma ou encore au théâtre ? On pourrait aussi imaginer un dîner en plus petit comité, où des amis ou collègues pourraient être invités, ou encore faire un Secret Santa en famille pour un Noël plus écolo avec moins de paquets sous le sapin.

Et puis sinon, on peut aussi tout simplement expliquer ce qui se passe à ses proches, même si cela ne sera pas toujours compris ou bien reçu. Après tout, c’est difficile d’échapper à cette fête alors autant être honnête.

A LIRE AUSSI

> EN IMAGES - Noël 2019 : notre sélection de coffrets cadeaux beauté à déposer sous le sapin

EN IMAGES - Noël 2019 : les jouets à glisser sous le sapin

EN IMAGES - Les plus beaux calendriers de l’Avent food et lifestyle 2019