Le nombre d’accidents du travail augmente chez les femmes, et baisse chez les hommes

© Hinterhaus Productions/Getty Images

Entre 2001 et 2019, le nombre d'accidents de travail chez les femmes a augmenté de 42%, alors qu'il a baissé de 27% chez les hommes, d'après une étude de l'Agence nationale pour l'amélioration des conditions de travail (Anact).

Depuis 20 ans, les accidents du travail ont baissé chez les hommes mais connaissent une progression inquiétante chez les femmes, qui représentent maintenant plus du tiers des accidents selon une récente étude de l'Agence nationale pour l'amélioration des conditions de travail (Anact).

Selon ce rapport qui porte sur 2001-2019, la diminution des accidents reconnus sur cette période (-11% à 650.000, hors accidents de trajet et maladies professionnelles) confirme la baisse chez les hommes (-27%) mais masque une nette progression chez les femmes (+42%). Entre 2013 et 2019, le nombre global d'accidents est même un peu reparti à la hausse (+6%) avec une stabilisation pour les hommes et une augmentation (+18%) pour les femmes.

Lire aussi >> Infirmières, aide-soignantes, caissières : la santé des femmes au travail se dégrade

Des accidents plus graves chez les femmes

Fin décembre 2021, le ministère du Travail constatait aussi que, depuis dix ans, « le nombre d'accidents et leur indice de fréquence ne baissent plus », à part en 2020 du fait des confinements. Selon l'Anact, en 2018, pour un million d'heures rémunérées, les hommes ont subi 24 accidents et les femmes 18, des chiffres qui se rapprochent depuis 2001. En terme d'arrêt, les accidents des femmes (73,8 journées perdues par accident) sont plus graves que ceux des hommes (67,9 journées), et ce dans tous les secteurs sauf le BTP. Mais les femmes sont moins exposées à des accidents...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles