Le nombre de greffes a baissé en 2018

La rédaction d'Allodocteurs.fr
Il y a eu 324 greffes de moins en France en 2018, majoritairement a cause des progres de la medecine contre les AVC.

Après huit années de hausse du nombre de greffes en France, la tendance s’inverse. L'an dernier, 5.781 greffes ont été réalisées tous organes confondus, contre 6.105 en 2017 et 5.891 en 2016, a annoncé l'Agence de la biomédecine le 10 janvier.

"50 donneurs en moins, ça peut aboutir à 200 greffes de moins"

L'essentiel de cette baisse vient des greffes de rein, qui restent les greffes les plus fréquemment pratiquées. Il y en a eu 3.546 l'an dernier (dont 537 grâce à un donneur vivant) contre 3.782 en 2017 (dont 611 grâce à un donneur vivant). En 2018, il y a par ailleurs eu en 2018 1.323 greffes de foie (dont 14 grâce à un donneur vivant, qui donne une partie de cet organe), 450 greffes de cœur, 372 greffes de poumons, 78 greffes de pancréas, neuf greffes de cœur-poumons, et trois greffes d'intestins.

Une baisse qui inquiète l'Agence de la biomédecine."50 donneurs en moins, ça peut aboutir à 200 greffes de moins" puisque plusieurs organes peuvent être prélevés sur chaque donneur, a expliqué lors d'une conférence de presse le directeur du prélèvement à l'Agence de la biomédecine, Olivier Bastien.

Pourquoi une telle baisse ?

Les raisons de la baisse ne sont pas forcément celles que l’on croit. Elle est en effet principalement due aux progrès de la prise en charge des AVC, aux campagnes d'information et à une meilleure prise en charge. "Ces dernières années, la mortalité liée aux accidents vasculaires cérébraux a baissé de 15%", indique l'Agence. (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi