Le nombre de recherches du terme « burn-out » explose sur Google

Les recherches de termes en rapport avec le burn-out ont explosé sur Google aux Etats-Unis, rapporte le média américain « Quartz » le 28 avril.

Le média américain « Quartz » a constaté une augmentation impressionnante des recherches de termes concernant le burn out aux Etats-Unis, en se basant sur les données de Google Trends –outil permettant d'analyser la fréquence de recherche de mots-clés. Outre-Atlantique, les internautes tapent de plus en plus les mots-clés « burn-out du travail », « burn-out de l'école » ou encore « burn-out de la vie ». L’augmentation est saisissante en ce qui concerne cette dernière expression.

Lire aussi >> Premier boulot, premier burn-out : « Je me mettais à pleurer en parlant de mon travail »

Il est intéressant de constater cette tendance, mais elle ne veut pas pour autant dire que plus de personnes souffrent de ce syndrome. « Y a-t-il plus de burn-out, ou sommes-nous juste plus enclins à chercher des réponses en utilisant ce terme ? », se demandent nos confrères dans l’article publié le 28 avril. Avant d’avancer une hypothèse : « Nombre de preuves suggèrent que la pandémie a mené beaucoup de personnes à leur point de non-retour, dont celles qui sont tombées malade, les soignants et aidants, mais aussi les personnes qui occupaient des emplois essentiels. »

« Burn out » de plus en plus recherché en France

En France, les recherches pour « burn out travail » ont bien augmenté depuis 2004, et ont atteint leur plus haut niveau en mai 2022. Le cas est identique pour « burn out étudiant ». C’est plus contrasté pour « burn out...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles