Le nombre de victimes de violences familiales hors du couple a augmenté en 2021

Agence Bestimage

64.300. C'est le nombre de victimes de violences intrafamiliales non conjugales (donc hors partenaires au sein d'un couple) enregistrées par les services de police et de gendarmerie de France en 2021. Un chiffre en augmentation de 16% par rapport à 2020, d'après un communiqué du ministère de l'Intérieur paru mardi 28 février 2023. Selon l'interprétation du service statistique ministériel de la sécurité intérieure (SSMSI), cette hausse se justifierait par "un contexte de libération de la parole et d’amélioration de l’accueil des victimes". En détail, 47.900 cas concernent des violences physiques et 16.400 des violences sexuelles (viols, agressions ou atteintes sexuelles). L'écrasante majorité des victimes signalées (80%) étaient mineures au moment des faits et 59% sont des femmes. Entre 2020 et 2021, les violences signalées ont augmenté de 19% pour les mineurs et de 7% pour les majeurs. Depuis 2016, celles-ci ont augmenté de 90% pour les mineurs, contre 35% pour les majeurs, d'après ces données officielles.

Dans la sphère familiale non conjugale, plus de 38.000 personnes ont été mises en cause pour des violences physiques, et 11.000 pour des violences sexuelles. Les trois quarts des auteurs sont des hommes (70% pour les violences physiques et 94% pour les violences sexuelles). Dans près de 80% des cas de violences sexuelles, les victimes sont des femmes, essentiellement mineures au moment des faits. "La majorité des victimes de violences intrafamiliales non conjugales ne signalent (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite