Non, avoir des enfants ne rend pas plus heureux

·2 min de lecture
Handsome man in white T-shirt carrying young attractive woman while spending free time at home. Loving young hipster couple relaxing at home and kissing. View from another room through the doorway

Selon une étude, ne pas avoir d’enfant n’a pas d'impact négatif sur le niveau de satisfaction dans la vie.

"Alors, les enfants c’est pour quand ?" Pour de nombreux trentenaires, cette question fatidique revient lors de tous les repas de famille. Parfois, certains ont fait le choix de ne pas avoir d’enfant. Une décision pas toujours simple à comprendre pour les proches. Pourtant, avoir d’enfant nous rend-il plus heureux ? Peut-être pas à en croire les résultats de cette étude américaine menée par des experts de la Michigan State University.

Les chercheurs ont demandé à près de 1 000 adultes s'ils avaient ou non des enfants et leur degré de satisfaction dans la vie. Les psychologues n'ont trouvé aucune différence dans la satisfaction de vivre entre les parents et ceux qui n’avaient pas d’enfant. Plus d'un quart des personnes interrogées ont déclaré avoir choisi de ne pas avoir d'enfants – bien plus que ce que les auteurs de l'étude avaient prévu. Parmi les personnes sans enfant, les scientifiques ont déterminé trois catégories : ceux qui choisissent de ne pas avoir d'enfants, ceux qui envisagent d'avoir des enfants et ceux qui ne pouvaient pas en avoir (infertilité, etc).

VIDÉO - Chloé Chaudet ("J'ai décidé de ne pas être mère") : "Il faut déconstruire le préjugé tenace d'une seule destinée féminine"

Trois questions

"La plupart des études n'ont pas posé les questions pour distinguer les individus "sans enfants" - ceux qui choisissent de ne pas avoir d'enfants - des autres types de non-parents. Les non-parents peuvent également inclure ceux qui envisagent d'avoir des enfants et les personnes "sans enfant" qui ne pourraient pas en avoir", a expliqué le professeur Watling Neal. Trois questions ont été posées par les psychologues : Avez-vous ou avez-vous déjà eu des enfants biologiques ou adoptés ?, Prévoyez-vous d'avoir des enfants biologiques ou adoptés à l'avenir ? et Souhaitez-vous avoir ou pourriez-vous avoir des enfants biologiques ou adoptés ?

"Après contrôle des caractéristiques démographiques, nous n'avons trouvé aucune différence dans la satisfaction de vivre et des différences limitées dans les traits de personnalité entre les individus sans enfant par choix ou par obligation et les individus pas encore parents", a déclaré le professeur Neal. Ces conclusions ont été publiées dans la revue PLOS One.

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles