#NonAuPassDeLaHonte : le hashtag qui monte contre les conditions du déconfinement

·1 min de lecture

Boire un verre en terrasse, flâner dans un musée ou encore regarder un film au cinéma, des choses qui n'étaient plus possible à cause de la pandémie de Covid-19. Alors que les Français s'apprêtent à sortir de leur troisième confinement, Emmanuel Macron a évoqué les conditions qui vont leur permettre de retrouver un semblant de vie d'avant. Mais pour limiter la propagation du virus et protéger les citoyens, le président a fait savoir, jeudi 29 avril 2021, dans la presse régionale, que certains accès à des lieux de vie devaient être contrôlés par l'intermédiaire d'un pass sanitaire. Selon lui, il serait "absurde de ne pas utiliser" un système de pass sanitaire "dans les lieux comme les stades, festivals, foires ou expositions". En revanche, il a assuré qu'il ne serait pas obligatoire pour accéder aux lieux de la vie de tous les jours comme les restaurants, théâtres ou cinémas. "Pour le moment, le pass sanitaire sera requis pour voyager vers l'Outre-mer et l'étranger ainsi que pour participer à de grands événements", a précisé le secrétaire d'État au numérique, Cédric O, vendredi 30 avril 2021, sur Europe 1.

Mais pour certains internautes, ce pass sanitaire cacherait en réalité une obligation à se faire vacciner. Sur Twitter, depuis les annonces du chef de l'Etat, ils sont de plus en plus nombreux à prendre la parole pour dénoncer les conséquences d'un tel pass sanitaire à travers le hashtag : #NonAuPassDeLaHonte.

"Les élus, les syndicats, les intellectuels, les artistes, etc. Tous (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite