Nordahl Lelandais : pourquoi ne verra-t-on pas de photo de lui lors du procès ?

·1 min de lecture

Nordahl Lelandais comparait devant la cour d'assises de la Savoie pour le meurtre du jeune caporal Arthur Noyer, tué en avril 2017, à Chambéry. Le procès du maître-chien, également poursuivi pour l'assassinat de la petite Maëlys de Araujo, morte en août 2017, a commencé lundi 3 mai 2021. Comme le rapporte Le Parisien mardi 4 mai 2021, Nordahl Lelandais a donné sa version des faits face aux parents, au grands-parents et aux proches du jeune homme de 23 ans, venus de Bourges pour assister aux audiences. "J'ai donné la mort à Arthur Noyer mais sans vouloir lui donner. J'ai jamais voulu lui donner la mort", a assuré l'accusé dans son box lors de cette première journée de procès, qui se déroulera jusqu'au mercredi 12 mai 2021.Il donnera la parole à 24 témoins cités par l'accusation, en plus de ceux des parties civiles, ainsi qu'à 13 experts.

Plus de 100 journalistes ont été accrédités pour suivre les débats (via une vidéo-transmission compte tenu des mesures sanitaires), mais aucune photo de Nordahl Lelandais ne sera pourtant publiée dans la presse. Comme l'explique Le Parisien, les photographes et de caméramans ont en effet pu mitrailler la salle d'audience avant le début du procès. Mais ils ont ensuite été priés de sortir, pour une raison bien précise : l’article 38 ter de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse interdit de photographier ou de filmer l’accusé avant le début de l’audience. Pour faire une exception, il faudrait que ce dernier donne son accord et que celui-ci (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite