• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

"N'oubliez pas les paroles" : Nagui tacle (encore) Fabien Haimovici, qui riposte avec humour

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Comme tous les soirs de la semaine, Nagui était une nouvelle fois aux commandes d'un épisode inédit de N'oubliez pas les paroles, mercredi 13 octobre 2021. Alors que Stéphane tentait sa chance pour la première fois et espérait voler le micro d'argent des mains de Caroline, l'actuelle Maestro, il a séché sur une chanson de Vianney, N'attendons pas. Un choix qui a surpris le choriste de l'émission, Fabien Haimovici, qui pensait qu'il aurait opté pour l'autre chanson : Partons vite de Kaolin. Puisque le chanteur amateur ne semblait pas vraiment connaître les deux chansons, pour le complice de Nagui, le second choix aurait été préférable. D'ailleurs, à la fin de la prestation, lorsque Stéphane n'est pas parvenu à trouver les trois mots manquants, il lui a demandé pourquoi il n'avait pas choisi la chanson de Kaolin. "Fabien pense que vous auriez dû prendre l'autre", a lancé l'animateur de France 2. "Oui, celle-là vous ne la connaissez pas alors qu'elle est compliquée tandis que l'autre, tout le monde la connaît", a expliqué le choriste. "Non, non c'est vrai, il a raison Fabien. J'aurai dû choisir l'autre chanson", a acquiescé le candidat du jour.

Il n'en fallait pas plus pour permettre à Nagui de lancer une vanne en direction de Fabien, comme il aime le faire dès qu'il en a l'occasion. "Un petit moment que l'on va donc marquer dans le temps puisque ça n'arrive pas tous les jours", a-t-il lancé le sourire en coin. Habitué à être la cible numéro un du mari de Mélanie Page, Fabien a immédiatement (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles