Nagui “gêné” face aux confidences d’une candidate sur sa femme, Mélanie Page

C’est un échange très drôle qui a eu lieu sur le plateau de N’oubliez pas les paroles, sur France 2, lundi 18 mai 2020. Dur, dur, la reprise après le confinement ? Peut-être bien ! Le 11 mai, l’animateur, Nagui, a repris le chemin des studios après plusieurs semaines d’arrêt de tournages liées à la crise du coronavirus. Résultat : depuis mercredi 13 mai, les téléspectateurs peuvent à nouveau profiter d’émissions inédites. En cette deuxième semaine de reprise, Nagui accueillait donc Manon, une candidate qui avait déjà croisé sa route auparavant. Et, après avoir bafouillé sur le nom d’une Maestro, il s’est retrouvé prisonnier d’une conversation un peu gênante à propos de celle qui partage sa vie : l’actrice Mélanie Page.

"On est deux à aimer Mélanie"

“Bienvenue Manon ! Je vous présente Maëlle, votre Maestro [...] Qu’est-ce que vous faites de beau dans la vie ? Vous rêvez d’hélicoptères, c’est ça, si j’ai bonne mémoire ?”, commence le présentateur. Et la candidate de répondre : “Oui, et j’aime toujours votre femme. Je vous l’ai déjà dit il y a un an et demi.” Nagui, un poil embarrassé, rétorque alors : “C’est gentil, on est deux ! On est déjà deux à aimer Mélanie, c’est formidable, écoutez. Revenons à l’hélicoptère… Je ne sais pas pourquoi je suis gêné, là, d’un coup.” Et la candidate de poursuivre : “C’est l’amour… Non mais je l’aime beaucoup. Je vous l’avais déjà dit à l’époque, je suivais Sous le soleil, qui était une série que j’adorais et à laquelle elle a participé. J’adore.” Bon communicant (et bon amant), Nagui enchaîne : “Eh bien allez la voir au théâtre, quand ça reprendra…” Manon, en grande admiratrice, embraye du tac au tac : “J’y suis allée une fois ! C’était super.” Nagui, toujours aussi gêné, glisse : “Okay, alors vous êtes vraiment fan de… ma femme. D’accord, très bien.” Pour le rassurer, la candidate lui susurre : “Mais vous aussi !” Et Nagui de conclure, blagueur : “Ah, oui, j’aime beaucoup ma femme !”

Le secret de leur couple : l'admiration

Dans une interview

(...) Cliquez ici pour voir la suite