Nouveau vaccin Covid-19 : qui pourra être vacciné contre les sous variants d’Omicron à partir du 18 octobre ?

ISTOCK/ MarianVejcik

L'épidémie de Covid-19 n'a pas dit son dernier mot. Près de 52.000 cas ont été recensés ces dernières vingt-quatre heures, selon le dernier bilan épidémiologique de Santé Publique France. Parmi les virus séquencés, l'agence de santé indique qu'Omicron représente 100% des variants détectés.

Afin de lutter contre Omicron et ses sous-variants, la Haute Autorité de Santé (HAS) a annoncé, dans un communiqué publié mardi 20 septembre, autoriser l’utilisation de trois vaccins contre le Covid-19, tous adaptés au variant Omicron. Appelés "bivalents", ces vaccins des laboratoires Pfizer et Moderna ont pour rôle principal de cibler à la fois la souche originelle du virus mais également le variant Omicron.

Aux États-Unis, la Food and Drug Administration (FDA) a donné son feu vert aux vaccins bivalents de Pfizer et Moderna ciblant BA.4/BA.5, tandis qu'en Europe, l'Agence européenne des médicaments (EMA) a autorisé, le 1er septembre dernier, les vaccins bivalent sde Pfizer et de Moderna ciblant BA.1. Elle a également récemment autorisé le vaccin de Pfizer ciblant BA.4/BA.5, comme elle l'a annoncé dans un communiqué datant du 12 septembre.

Dans le cadre de cette campagne de rappel et dans un contexte de reprise épidémique, la HAS préconise que les vaccins bivalents autorisés sur le marché français soient administrés en priorité "aux personnes à risque de faire une forme sévère de la maladie ainsi qu’à leur entourage et aux professionnels de soins à l’automne". Ainsi, l'autorité rappelle, dans (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite