Covid-19 : ces traitements prometteurs attendus fin 2021 ou début 2022

·1 min de lecture

S’il n’existe pour l’heure aucun traitement préventif contre le coronavirus, les soins prodigués à l'hôpital se sont améliorés : au début de l'épidémie, les patients transportés à l'hôpital pour difficultés respiratoires étaient très souvent mis sous respirateurs artificiels, donc endormis et branchés à une machine pour respirer, pendant deux à trois semaines. Aujourd'hui, l'approche est différente. Pour combler les problèmes respiratoires, les patients sévères sont mis sous "oxygénothérapie" via un dispositif léger connecté aux narines, permettant de leur faire des "shoots" d'oxygène pur. Le temps d'hospitalisation s'en voit réduit. De plus, les médecins utilisent les corticoïdes (dexaméthasone), efficaces chez les patients sévères.

>> Lire notre article sur la dexamethasone

Mais les recherches se poursuivent et de nouvelles molécules pourraient arriver sur le marché fin 2021.

Rappelons que les traitements visent à combattre le virus à deux niveaux. Lors de la phase où le virus se multiplie dans l’organisme après l’avoir infecté. Ici l’idée est de stopper la progression du virus. Puis, lors de la phase d’inflammation appelée "orage de cytokines", une poussée inflammatoire brutale à l'origine de la dégradation de l'état de santé des patients sévères et de l'apparition d'un syndrome de détresse respiratoire aiguë. Ces derniers traitements visent à éviter ou limiter les formes sévères et les décès.

Reste que (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Insomnie : comment dormir sans somnifères ?
L’ouïe et la vue, facteurs d’équilibre
L'Autriche reconfine les non vaccinés, et en France ?
Covid-19 : le coronavirus atteint aussi les cerfs (et c'est un vrai problème)
Maladie d'Alzheimer : premiers essais d'un vaccin qui restaure la mémoire

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles