La nouvelle égérie Adidas x Stella McCartney brise les codes en posant aisselles poilues

Capucine Tissot
·1 min de lecture

Pour incarner leur nouvelle collaboration, Adidas et Stella McCartney ont choisi Leila Davis, danseuse professionnelle. Dévoilant ses aisselles non épilées, l’égérie a fait face à une vague d’attaques sur les réseaux sociaux. 

Rien de plus naturel que d’avoir des poils. Pourtant, la gente féminine n’a pas la chance de pouvoir les assumer au grand jour. À l’heure des mouvements de libération corporelle, le combat fait rage et est bien loin d’être terminé. En 2021, une femme qui ne s’épile pas est encore pointée du doigt, moquée, parfois même insultée. Ce constat, Leila Davis a malheureusement pu le vérifier. Danseuse et chorégraphe de pole dance professionnelle à Londres, elle a été choisie pour incarner la nouvelle collection sportswear de Stella McCartney pour Adidas. Face caméra, elle pose en brassière bleue, aisselles poilues bien en évidence. Publiée sur le compte Instagram Adidas, elle a rapidement fait réagir. Si certains internautes ont tenu à féliciter son geste, d’autres n’ont pas manqué de faire savoir leur désaccord, allant parfois même jusqu’à proférer des attaques sexistes et racistes. 

« C’est tellement misogyne d’attaquer une femme parce qu’elle a des poils », écrit-elle sur Twitter. Ils ne réagiraient pas ainsi si c’était un homme, et le niveau de colère qu’ils ont contre moi est clairement dû au fait que je sois noire. Ça les rend fous qu’une grande marque m’ait donné un tremplin ». Elle s’est également confiée à nos confrères de « Yahoo Life ». « Je me souviens du premier jour du shooting. Je ne m’étais pas épilée et au final je me suis dit « voici qui je suis au naturel, c’est bien »....

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi