Nouvelle-Zélande : la garde d'un bébé malade retirée à ses parents qui refusaient du « sang vacciné »

© bernie_photo/iStock

Le bébé, âgé de six mois, est désormais sous « tutelle médicale de la Cour » jusqu’à son opération et son rétablissement.

Un tribunal néo-zélandais a retiré mercredi temporairement la garde d'un bébé dont les parents s'opposaient à une opération chirurgicale destinée à lui sauver la vie, redoutant qu'il ne reçoive du sang provenant de donneurs vaccinés contre le Covid-19.

Les parents exigeaient du sang n’ayant reçu aucun vaccin à ARN messager

La Haute Cour de justice d'Auckland a ordonné que « Baby W », âgé de six mois, soit placé sous tutelle partielle le temps de l'opération chirurgicale en urgence pour un problème cardiaque, appelé sténose valvulaire.

Ses parents s'étaient opposés à cette intervention, exigeant que le sang qui pourrait être transfusé au bloc opératoire provienne de donneurs n'ayant reçu aucun vaccin à ARN messager contre le Covid-19.

« La question primordiale est de savoir si le traitement proposé est dans l'intérêt supérieur (du bébé) », a déclaré le tribunal dans un communiqué.

Le bébé se trouve désormais sous la « tutelle médicale de la Cour » jusqu'à « la fin de son opération » et son rétablissement, au plus tard fin janvier. Il est soigné dans un hôpital pour enfants d'Auckland.

Les parents conservent l'autorité sur l'enfant sauf en matière de soins médicaux. Ils seront « informés à tout moment raisonnable de la nature du traitement prodigué à Baby W et de l'évolution de son état », selon le jugement.

Lire aussi >> Covid-19 : une 9e vague va-t-elle gâcher les fêtes ?

Une...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi