Nouvelles accusations de violences sexuelles contre Damien Abad

© Bestimage

Le ministre des Solidarités, de l’Autonomie et des Personnes handicapées est déjà mis en cause par deux femmes qui accusent le nouveau ministre de les avoir violées en 2010 et 2011.

Damien Abad est visé par de nouvelles accusations de violence sexuelle. Une troisième femme l’accuse : selon son récit, publié mardi par Mediapart, elle aurait subi une tentative de viol en 2010.

« Laëtitia »*, une « élue centriste », accuse Damien Abad d’avoir tenté de la violer lors d’une fête organisée chez lui, à Paris, au premier semestre 2010. Sans évoquer explicitement une plainte, son avocate, Me Raphaële Bialkiewicz, a indiqué à Mediapart qu’elle procédait « à la récolte et aux recoupements d’éléments, en vue d’y apporter toutes les suites utiles ».

« Aujourd’hui, je ne peux plus me taire », a dit Laëtitia à Mediapart. « Si je parle, c’est pour que ça s’arrête, qu’il ne puisse pas recommencer ».

Un viol évité de justesse

À l’époque, elle était présidente du mouvement de jeunesse du Nouveau centre, dont Damien Abad, député européen, était le président national. Le soir des faits, raconte-t-elle, Damien Abad lui a « offert un verre » au fond duquel elle a vu « quelque chose ». Méfiante, elle est allée recracher sa gorgée aux toilettes.

Toujours selon son récit, Damien Abad l’attendait derrière la porte lorsqu’elle est ressortie et tout est allé « très vite » : l’eurodéputé l’aurait « poussée dans une pièce en face », puis aurait tenté de la contraindre à une fellation. « J’avais peur, j’étais sidérée. Je me suis débattue, je l’ai frappé dans le ventre »,...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles