Nuit cauchemardesque pour des passagers d'un vol Volotea obligés de dormir avec des bébés dans un aéroport

Le voyage devait durer à peine plus d'une heure. Mais comme le raconte France 3 Corse ViaStella, rallier Lille (Nord) depuis Ajaccio (Corse-du-Sud) a été bien plus compliqué que prévu pour 153 passagers d'un vol Volotea. À l'origine, ils devaient partir de l'aéroport Campo Dell'Oro vers 21 h. Mais peu de temps avant le vol, les passagers sont informés que l'avion a un problème technique. Le souci, c'est que la compagnie ne leur donne pas plus d'informations. "Nous avons dû attendre un certain temps", peste une touriste.

Mais le pire était encore à venir. Car, au fil des minutes, le vol n'est plus seulement retardé, il va être annulé pour, en fin de compte, être repoussé… au lendemain ! Sans autre solution, les passagers acceptent : "On nous a proposé de partir dans un hôtel pour la nuit, en nous indiquant que des bus allaient venir nous chercher", confirme une autre passagère. Là encore, rien ne se passe comme prévu puisque les navettes censées les amener n'arriveront pas.

À l'aéroport, les agents sur place leur conseillent de se rendre aux hôtels à leurs frais, soit plus de 100 € le trajet. Une solution rejetée par bon nombre d'entre eux. Seuls ceux ayant une solution de dépannage dans les environs d'Ajaccio quittent l'aéroport. Finalement, les passagers reçoivent des matelas et des couvertures. Mais rien d'autre, ni à manger ni à boire. Une nuit cauchemardesque donc, avec des gens "en pleurs", des bébés et des personnes âgées de plus de 80 ans.

Tous les passagers reprochent surtout (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite