Nuits de Fourvière : "On reprend les choses où on les a arrêtées"

·1 min de lecture

"On recommence à la réouverture des spectacles et ça c’est magnifique", s’enthousiasme Dominique Delorme, le directeur des Nuits de Fourvière. Ce mardi, c’est le top départ de soixante jours de spectacles de théâtre, de danse et de musique, dans un amphithéâtre perché sur l’une des collines lyonnaises. "C'est comme si on avait été congelé et que, tout à coup, on reprenait là où on avait arrêté les choses. C’est super excitant", poursuit Dominique Delorme.

>> Retrouvez la matinale du jour en replay et en podcast ici

Des chanteurs incontournables comme Alain Souchon ou encore Louis Chedid feront le déplacement jusqu’à la capitale des Gaules. Quelques artistes internationaux ont également répondu présent malgré les contraintes sanitaires qui rendent les voyages difficiles. "Il y aura l’Américaine Mélody Gardot et le chanteur israélien Asaf Avidan", cite le directeur du festival. Puis il constate : "on aura quand même un panorama international des arts de la scène aux Nuits de Fourvière".

La création attendue du DJ Rone

Une collaboration avec la biennale de la danse de Lyon est également prévue. Cette discipline sera d’ailleurs au cœur du spectacle du DJ français Rone. Il présentera mi-juin sa création avec le ballet national de Marseille.

>> Retrouvez tous les journaux de la rédaction d'Europe 1 en replay et en podcast ici

Pour assister aux spectacles, les jauges sont tout de même limitées. Elles sont fixées à 35% de spectateurs jusqu’au 9 juin et deux fois plus ensui...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles