Solaire et joyeuse, la collection India Mahdavi x H&M Home s’invite dans notre quotidien comme autant de petits bonheurs. Vaisselle vitaminée pour colorer nos tables printanières, textiles au graphisme flouté pour enjoliver nos intérieurs, vases fleuris pour bouquet champêtre… la liste de nos envies se fait interminable. Il faudra cependant patienter jusqu’au 28 avril pour se la procurer, en attendant, rencontre avec la créatrice et découverte de la collaboration. ELLE. fr. Pour commencer vous pouvez me dire comment s’est passée la rencontre avec H&M HOMEIndia Mahdavi. La collaboration a débuté pendant le confinement et toutes nos rencontres et réunions ont eu lieu par vidéoconférence. ELLE. fr. Quel en a été le point de départ, l’inspiration ?India Mahdavi. Le point de départ a été de vouloir donner un vent d’optimisme en créant une collection très colorée et joyeuse tout cela dans un moment incertain où l’avenir n’était pas clair. Les couleurs se superposent et se fondent de façon artisanale et le motif tartan est flou comme dans un regard myope qui est le mien. ELLE. fr. Quelle est votre pièce préférée dans la collection ou celle qui vous ressemble le plus ?India Mahdavi. Ma mère, assise à côté de moi et qui a vu la collection en avant-première, me souffle le tapis tartan et le vase à fleurs. ELLE. fr. Quel est selon vous le détail déco qui fait la différence dans un intérieur ?India Mahdavi. Des objets personnels ou une belle couleur aux murs qui apporte une énergie et une profondeur. ELLE. fr Une obsession déco du moment ?India Mahdavi. Mon obsession de toujours, un fil rouge dans mon travail : les savoir-faire et l’artisanat. ELLE. fr. Vous avez un objet fétiche ?India Mahdavi. Un point d’interrogation en laiton acheté dans une boutique vintage à Los Angeles, et qui me rappelle que la question, pour moi, est toujours plus importante que la réponse. ELLE. fr. Quelles sont les couleurs que vous aimez marier entre elles ? Et inversement, lesquelles ne matchent pas selon vous ?India Mahdavi. J’aime les couleurs qui sont proches en intensité et qui permettent d’initier une conversation comme de vieux amis qui discutent. ELLE. fr Quel est votre rapport à la décoration ? Vous aimez changer de décor régulièrement et vous n’êtes pas attachée plus que ça au mobilier et aux objets ou au contraire plutôt fusionnelle ?India Mahdavi. Il faut tout relativiser, je suis attachée avant tout à une forme d’esthétique, de beauté et de joie : c’est ce qui m’enchante. Et pour moi c’est indissociable d’une vérité, d’une certaine authenticité et cela n’a rien à voir avec une conception bourgeoise de la beauté. ELLE. fr. Avez-vous une fausse note déco impardonnable ? Et au contraire une fausse note pardonnable ?India Mahdavi. La fausse note, c’est la prétention. Le mauvais goût est pardonnable lorsqu’il est authentique ELLE. fr. Peut-on tout oser en déco ?India Mahdavi. Je crois que oui, car c’est souvent par des accidents que les belles rencontres se font. J e pense toujours à ce qui m’inspire pendant mes voyages, ce sont les fausses notes, les surprises et les déséquilibres gracieux. ELLE. fr. Un compte Instagram déco à partager ?India Mahdavi. Celui de l’exposition manifeste Homo Faber, organisée par la Fondation Michelangelo, qui réunit en ce moment à la Fondazione Cini, à Venise, les meilleurs artisans en Europe, à voir de toute urgence.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles