Il en est des pièces de la maison comme de tout dans la vie, certaines sont mal aimées ou, du moins, parfois un peu oubliées. C’est le cas de la chambre à coucher, souvent l’une des dernières investies lors d’une rénovation, tant la primauté va toujours à celles de réception. Erreur, quand on sait que l’on y passe de plus en plus de temps car les habitudes de vie ont bien changé. Loin d’y rester seulement la nuit, on fait tout dans cette « dépendance du salon » : consulter nos écrans, regarder des séries, répondre aux messages, écouter des podcasts, télétravailler… À tel point que le sommeil semble devenu accessoire ! Peut-être est-ce pour cela que, selon une récente étude réalisée par Ipsos*, deux tiers des Français déclarent « mal dormir », voire manquer de sommeil. Les scientifiques sont unanimes : il est temps de redonner sa place à la chambre en la pensant comme un espace protégé du bruit et de la lumière, dédié au sommeil. Dans la liste des bonnes résolutions de début d’année, pourquoi ne pas s’occuper de notre chambre et, par ricochet, prendre soin de nous-même ? Si besoin, on change la literie (cela devrait être fait tous les dix ans), on profite du traditionnel mois du blanc pour renouveler son linge de lit, on multiplie les coussins et édredons pour plus de confort, on craque pour les têtes de lit en cannage, en bois ou en velours afin de créer un doux cocon. Puis on déclare solennellement que les...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi