·1 min de lecture

La laine est une matière connue de tous, bénéficiant d’un immense capital sympathie car elle est synonyme de naturel, de douceur, de chaleur… Mais ce que l’on sait moins, c’est qu’il s’agit aussi d’une ressource vertueuse très résistante, isolante, durable et même recyclable. Couramment utilisée dans l’industrie de l’habillement, de la construction et de la décoration, elle est aujourd’hui sous les feux de la rampe. En effet, les acteurs de la filière – éleveurs, transformateurs, distributeurs – se sont rassemblés au sein du Collectif Tricolor pour sensibiliser les créateurs, les designers, les artistes et les industriels à l’usage de la laine française, encore très largement sous-exploitée. Une occasion, pour le collectif, de faire connaître les dernières manufactures – filature, tissage… – de notre pays, souvent labellisées Entreprises du patrimoine vivant (EPV). Parallèlement, le centre de formation Lainamac, spécialisé dans les métiers de la laine, accompagne les porteurs de projets autour de cette fibre. Une première plateforme française de sourcing baptisée « Lanathèque » référence toutes les matières composées de laine de mouton, un outil précieux pour dénicher celles d’exception et identifier les meilleurs fournisseurs. Pas de doute, ça bouge dans la filière laine !
Attachée à la relocalisation de nos ressources, à nos savoir-faire, aux beaux objets et aussi, je l’avoue, au confort...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles