·1 min de lecture

Si on m’avait dit, il y a encore quelques mois, que l’on pourrait décorer et équiper nos maisons de manière écoresponsable, je ne l’aurais pas cru et, surtout, je me serais dit qu’il faudrait à coup sûr faire des concessions sur le style et le confort. Aujourd’hui, je peux vous affirmer que c’est toute une filière qui se mobilise pour nous accompagner vers de nouveaux modes de consommation plus responsables. Des marques premium aux artisans en passant par les enseignes de décoration accessibles, tous ont adapté leurs modes de production, ont entrepris de relocaliser leurs ateliers, font appel à des prestataires locaux, ont investi dans la R & D (recherche et développement) pour inventer de nouvelles matières à base de végétaux ou de déchets et trouver de nouvelles voies. Nombre d’entre eux s’engagent aussi dans une démarche globale de RSE (responsabilité sociétale des entreprises), de certifications (Écolabel, NF environnement, Éco-Mobilier). Le neuf ne règne désormais plus en maître dans les enseignes de décoration, les meubles de « seconde main » sont de plus en plus présents dans les collections, tandis que les objets issus d’« upcycling » ou surcyclage (à partir de chutes de tissus, de crustacés, de plastiques… se transforment en œuvres d’art et objets de désir. Mieux, certaines marques proposent aux particuliers de restaurer et de revendre les anciens « best-sellers » de la maison par leur biais pour lutter...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles