Nutrition : 6 mauvaises habitudes qui font vieillir

© Istock/Getty Images

Pourquoi il faut éviter ? L'excès de sucre (glucose, fructose) génère de l'embonpoint mais également un vieillissement cellulaire accéléré. Consommés en quantité, glucose et fructose provoquent dans l'organisme la glycation des protéines. Ce phénomène, qui entraîne la formation de toxines, détériore le collagène de la peau, la rendant moins élastique… et ainsi plus ridée !

On corrige le tir. Les Français consomment 50 à 60 g de sucre/jour. L'OMS qui recommandait 50 g/jour jusqu'en 2014, appelle désormais à abaisser ce seuil à 25 (soit 6 c. à café). La bonne dose journalière : 2 à 3 fruits frais ou compotes sans sucre ajouté, 1 c. à café de confiture allégée dans les yaourts, pas de boissons sucrées. On zappe les plats cuisinés, soupes en brique, céréales… riches en sucres cachés et on limite pâtisseries, confiseries à 2 fois/semaine.

Pourquoi il faut éviter ? En augmentant de 56 % les risques de maladies cardio-vasculaires (première cause de mortalité dans le monde, deuxième en France), fritures et charcuteries nous font assurément vieillir plus vite. De plus, leurs acides gras saturés, suspectés de favoriser la prolifération des tumeurs, augmentent le risque de cancer colorectal et « nourrissent » les facteurs de risque de maladies cardiaques : cholestérol, diabète

On corrige le tir. On se contente d'un petit plaisir par mois avec les charcuteries les plus grasses (à 30 % de MG : mortadelle, pâté, saucisson...) On préfère celles à 4 à 5 % de MG : jambon blanc maigre, jambon de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite