Nutrition : après le rapport du Giec, zoom sur les alternatives santé pour remplacer la viande

1 / 2

Nutrition : après le rapport du Giec, zoom sur les alternatives pour remplacer la viande

Le couperet est tombé. Le nouveau rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec) est catégorique : pour lutter contre le changement climatique, il faut modifier nos habitudes alimentaires, et notamment baisser notre consommation de viande. Car qui dit consommation de viande, dit exploitation des terres, fertilisation des sols, gestion des déjections animales, ou encore gestion des transports... Si bien qu’aujourd’hui l’exploitation humaine des sols pour l'agriculture génère jusqu'à un tiers environ des émissions de gaz à effet de serre et près de la moitié du méthane dégagé. Quand il existe d’autres alternatives à la viande, aussi riche en protéines, et bien plus écolo-friendly. On fait le point sur nos 3 favorites.

Le combo céréales complètes, oléagineux et légumineuses

Avoine, quinoa, seigle, boulgour… Source de protéines végétales, les céréales complètes fournissent de la vitamine B, du fer et des fibres. Couplées à des légumineuses, comme des pois chiches, des lentilles ou encore des haricots rouges, elles, riches en vitamines, et en minéraux, elles sont une parfaite alternative à la viande. Et nous évitent les carences. Le must ? Les mélanger également avec quelques grammes d’oléagineux, noix, noisettes, amandes pour un résultat équivalent aux protéines animales.

Le seitan

Fabriqué à partir de farine de blé ou d’épeautre mélangé avec de l’eau, le seitan est peut être l’aliment "végétal" le plus riche en protéines. À titre de comparaison, pour une portion de 100g, le seitan compte environ 20g de protéines quand la viande varie entre 15 et 24 g. Généralement cuit dans un bouillon à base de sauce soja, de légumes et d’épices, le seitan apporte à l’organisme de nombreux nutriments essentiels. Une alternative de choix, donc.

Les micro-algues

Si certes, on ne risque pas de se faire cuire un "steak" de micro-algues à la place d’une entrecôte de bœuf, elles peuvent tout de même peser dans la balance et rejoindre la liste des alternatives

(...) Cliquez ici pour voir la suite