Nutrition : encore une bonne raison de préparer des soupes maison

Souvent pointés du doigt, les moulinés, soupes et autres veloutés des supermarchés ne sont pas la panacée pour la santé. Elles manqueraient cruellement de fibres et de vitamines, confirme la dernière enquête de 60 Millions de consommateurs, qui a sélectionné et analysé la composition nutritionnelle de trois familles de produits industriels : des moulinés de légumes variés, des soupes de potiron et des veloutés poireaux pommes de terre.

Côté fibres, moins d’un produit sur quatre analysés obtient une note positive (niveau acceptable, bon ou très bon). Difficile donc de compter sur ces produits pour faire le plein alors que les recommandations officielles sont de 25 g environ par jour pour un senior. Pour ceux qui sont atteints de diabète de type 2, d’obésité ou qui sont à risque de maladies cardio-vasculaires ou de cancers, on préconise même d’en consommer quotidiennement au moins 30 g.

Si on les retrouve essentiellement dans les légumes (fenouil, brocoli, courgette...), il vaut donc mieux les préparer vous-mêmes. Même si cela est plus fastidieux de les éplucher, cuire et mixer, on a tout à y gagner. Vous en trouverez aussi – plus facilement - dans les fruits secs, les légumineuses (lentilles, pois chiche, haricots secs) ou encore les céréales complètes (riz, pain, pâtes, farine, avoine…).

Côté vitamines, les analyses nutritionnelles du magazine se révèlent aussi décevantes. Sont pointés du doigt en particulier les veloutés poireaux pommes de terre, pauvres en bêtacarotène, vitamine B6 et vitamine E. Les soupes de légumes variés font à peine mieux. Là encore, pour faire le plein de vitamines, mieux vaut compter sur le fait maison.

Sel : des progrès notables

Bonne nouvelle : côté sel, les industriels ont clairement fait des efforts, constate 60 Millions de consommateurs dans son essai. Sur les 28 produits analysés, seuls deux produits obtiennent une mauvaise note et aucune référence n’atteint ni ne dépasse les 2 g par portion. C’est déjà ça !

A lire aussi :

⋙ Nutrition : zapper

(...) Cliquez ici pour voir la suite