Où est le beau ? Dans la marqueterie de paille

Barbara Neyman
·2 min de lecture

ELLE Déco vous propose en avant-première les épisodes du podcast « Où est le beau ? » dédié à l’architecture, au design et à l’art. Dans ce nouvel opus, diffusé sur notre site, Hélène Aguilar nous présente la marqueterie de paille.

C’est l’histoire d’un sauvetage, celui d’un savoir-faire oublié au fil des années et ressuscité grâce à la passion et la persévérance d’une femme de talent. Enfant de la balle, Lison de Caunes s’intéresse à cette drôle de marqueterie tombée en désuétude durant plus de trente ans. Mais son attrait pour ce geste artisanal, très en vogue au début du XXe siècle, ne doit rien au hasard. La fille de Benoîte Groult et Georges de Caunes ne fait que remettre en lumière un métier d’art que pratiquait déjà son illustre grand-père, André Groult. C’est d’ailleurs en reproduisant des meubles pensés par ce dernier, décorateur de renom dans les années 20, que l’autodidacte a pu appréhender et améliorer son métier qu’elle a poussé au rang d’œuvre d’art. Une profession qu’elle est par ailleurs la seule à exercer en France. Elle met alors ses mains émérites et son expertise au service de la restauration des plus belles pièces réalisées de la sorte et qu’il est possible de découvrir dans les musées, chez les antiquaires ou dans des appartements privés. Elle se confie au micro d’Hélène Aguilar, fondatrice du podcast « Où est le beau ? » sur son parcours, sa découverte des brins de seigles séchés qu’elle façonne telle une artiste, ses créations et collaborations avec de nombreux décorateurs.

Une nouvelle conversation comme un coup de projecteur sur une technique méconnue, utilisant une matière dite pauvre...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi