Où est le beau ? Dans la teinture végétale

Barbara Neyman
·2 min de lecture

ELLE Déco vous propose en avant-première les épisodes du podcast « Où est le beau ? » dédié à l’architecture, au design et à l’art. Dans ce nouvel opus, diffusé sur notre site, Hélène Aguilar nous initie à la teinture végétale.

Et si nos épluchures valaient de l’or ? On sait déjà qu’elles pouvaient être replantées pour former un potager perpétuel, mais elles recèlent bien d’autres trésors. Ecorces, baies et autres plantes peuvent distiller leurs couleurs pour venir pigmenter nos tissus. Mais, méfions-nous. Leurs teintes naturelles peuvent être trompeuses et le résultat final bien loin de celui escompté. Par exemple, la peau verte de l’avocat colorera en rose, celle rouge de la grenade en jaune tendre tandis que les fraises vireront au bleu. Dès lors, pas facile de s’y retrouver. Pour tout comprendre de la teinture végétale, Hélène Aguilar, fondatrice du podcast « Où est le beau ? » a questionné Lise Camoin. La jeune femme nous dit tout de ce geste ancestral oublié dont elle en a fait son métier. Une bonne façon de recycler certains de nos déchets ou de faire du bien à la planète comme à sa peau grâce à ces colorants moins astringents que ceux issus de la pétrochimie et dont la palette chromatique n’a rien à lui envier.
Alors, pour mettre de la couleur dans notre vie, ne jetons plus nos déchets alimentaires et partons récolter des végétaux pour colorer naturellement nos intérieurs ou notre dressing. Mais avant de se lancer, on profite de cette passionnante conversation riche en conseils pour s’initier à l’art de la teinture végétale.

Faites une pause et ouvrez vos oreilles. Bonne écoute !

À écouter aussi sur le site de « Où est le...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi